Biographie

La passion selon Aurélien Petitnicolas

 

J’ai  7 ans. Nous sommes en 1989. Mon père m’a emmené voir le Rallye Alsace-Vosges.

C’est je crois en voyant passer les Bernardini, Béguin, Ragnotti et autres… que ma passion pour le rallye a pris naissance….

Onze ans plus tard, à l’instar d’un Denis Giraudet que j’admirais, j’ai participé à mon premier rallye comme copilote. Depuis je n’ai plus arrêté de naviguer différents pilotes.

Petit retour en arrière sur une carrière déjà bien remplie…

 

1998-1999 Cibiste : mes premiers pas dans le sport automobile.

2000 – Mon premier rallye : une première épreuve cette année là pour mes débuts, le Rallye de la Plaine. Je copilote Alexandre Miquel sur une R5 GT Turbo. Le virus est attrapé.

Je disputerai plusieurs rallyes cette saison-là.

2000

2001 – Rencontre avec Vincent Forès : c’est ma première vraie saison.  Je dispute principalement des épreuves de Coupe de France. Mais je participe aussi au Challenge Saxo avec Stéphane Léchine. C’est aussi l’année où je navigue, sur une Saxo également, Vincent Forès. Rencontre qui sera déterminante quelques années plus tard.

Les autres pilotes que j’ai navigués cette année-là sont Alexandre Miquel (R5 GT Turbo grN), Pascal Causerey (Saxo grA) et Benoît Genre (Subaru Legacy grN).

2001

2002 – Un petit coup de Volant 206 : toujours les épreuves de Coupe de France. Mais je goûte aussi au Volant 206 dans le baquet de Sébastien Bayer.

Stéphane Jacques (Clio grN), Luc Ermann (205 grF2000) et Jean-Louis Langlade (Mégane Kit-car) ont également eu recours à mes services.

2002

2003 – Je découvre la Suisse : avec Stéphane Jacques, sur Ford Escort grN, je découvre le championnat de Suisse.

Je participe également avec lui à des rallyes de coupe de France, de même qu’avec Manuel Machado (Clio gr N) et Philippe Elbisser (Samba grF).

Aurelin Petitnicolas 2003

2004 – Programme copieux en championnat de France : trois pilotes font appel à mois pour disputer des rallyes de championnat de France. Jean–Nicolas Hot d’abord que je copilote au sein du team 2HP Compétition sur sa Mitubishi Lancer Evo6 grA. Chez GHP Compétition je cours également avec Jean-Michel Fischer en Clio Super 1600.

Toujours en championnat de France, je roule avec John Furiga sur une 106 grN.  En coupe de France, j’officie dans la 205 grF de Thierry Iung.

2004

2005 – PSG = Peugeot Sport Guadeloupe : retour au Volant 206, cette fois avec Jean-Marie Pilli pilote officiel du Peugeot Sport Guadeloupe.

En coupe de France, premières participations à des rallyes avec Marc Barbé (Saxo et C2 grA) et Grégory Dapoigny (Clio Super 1600).

2005

2006 – Mes débuts avec Willy : une nouvelle rencontre importante, celle de Willy Alcaraz. Nous roulons en coupe de France sur sa Mitsubishi Lancer Evo VI mais aussi sur une Porsche 996 GT2 RS grF. Nous signons ensemble deux victoires de groupe et une de classe.

Marc  Barbé me sollicite de nouveau mais avec une Toyota Corolla WRC en championnat de France. Toujours en championnat de France, je navigue Philippe Grieffenberg sur une Clio Super 1600. Et avec Jérôme Faye, je participe pour la dernière fois au Volant 206.

2006

2007 – Un virage et mon premier scratch avec Daniel Forès : sur les conseils de son fils Vincent, Daniel Forès fait pour la première fois appel à moi. C’est le début d’une longue collaboration avec le pilote de la 306 Maxi. En fin de saison, nous remportons le Rallye du Bassin Nogentais.

Je continue parallèlement avec Willy Alcaraz qui ne roule plus qu’avec la Mitsubishi Lancer. Sur le même type d’auto,  je fais mes débuts sur terre en championnat de France avec Jérôme Faye. Sur asphalte en revanche, je copilote dans la 206 grA de François Durieux.

2007

2008 -Trois victoires avec Daniel Forès : un seul rallye de championnat de France à mon tableau avec Franck Véricel sur une 206 grA.

En revanche, le programme régional a été copieux. Pierre Combot sur une Clio R3, Benoît Genre toujours en Subaru Legacy et Steve Mourey avec sa 206 S1600 gr N ont fait appel à moi.

Au cours de cette saison, j’ai copiloté Daniel Forès à six reprises. Avec trois victoires au total et toujours au moins la première place à la classe.

Qualifiés logiquement pour la finale de la Coupe de France à Châteauroux, nous avons terminé troisièmes au général.

2008

2009 – Une saison en demi-teinte : par rapport à 2008 où j’ai terminé les onze rallyes auxquels  j’ai participé, 2009 a été moins réussie avec quatre abandons à la clé pour le même nombre d’épreuves.

Malgré tout avec Daniel Forès, nous signons deux nouvelles victoires et une deuxième place scratches qui nous permettent de participer à la Finale de Dunkerque. Malheureusement nous devons renoncer sur panne mécanique.

Alors que je n’avais pas roulé avec lui en 2008, j’ai retrouvé Willy Alcaraz, toujours sur la Mitsubishi. Idem pour Marc Barbé sur une 206 grF2000 et Benoît Genre qui court désormais sur une Subaru Impreza grN.

En championnat de France, j’ai disputé le Limousin avec Laurent Reuche en 207 RC.

2009

2010 – Année noire avec Daniel Forès : une victoire sous la tempête au Rallye de Meuse, une deuxième place à l’Avalonnais et c’est l’abandon au Rallye des Vins de Champagne qui laisse Daniel Forès à pied jusqu’à la fin de la saison.

Cela ne m’a pas empêché de disputer plusieurs rallyes notamment avec Willy Alcaraz qui signe une victoire du groupe N au Stanislas. Paul Reutter m’a embarqué dans sa nouvelle Porsche 996 GT3 pour une autre victoire de groupe au Plaine et Cimes. Avec la Saxo Kit-car de Thierry Iung, nous remportons la classe au Rallye de Nancy.

J’ai également fait l’ouverture du Rallye de Faverges dans une 307 WRC de chez GPC.

Enfin, au Rallye Monte-Carlo, j’ai été ouvreur de Thomas Barral.

2010 

2011 – Mon premier championnat du Monde : même s’il y a eu l’abandon au bout, mon meilleur souvenir de la saison reste sans aucun doute ma participation au Rallye de France, le vrai, le WRC. Didier Receveur, engagé avec une Ford Fiesta R2, m’a sollicité pour disputer l’épreuve avec lui.

Daniel Forès a enfin récupéré un moteur pour sa 306 Maxi. Je participe à huit rallyes à ses côtés avec quatre victoires de classe.

Willy Alcaraz est le seul autre pilote avec qui je cours cette saison. C’est avec lui que j’obtiens in-extremis ma seule victoire de groupe au Rallye de Nancy.

2011

2012 – Mes deux premières victoires en National et la dixième au scratch : Armando Pereira m’a contacté pour que je le navigue dans la 307 WRC. Nous disputons deux épreuves ensemble : le Rallye Epernay-Vins de Champagne que nous finissons sur le podium derrière Alain Vauthier et José Barbara et le Lyon-Charbonnières en championnat de France, avec un plateau très relevé, où nous terminons à la vingt-deuxième place.

De son côté, Daniel Forès a retrouvé une 306 Maxi performante et n’a rien perdu de son coup de volant. Si nous sommes contraints à l’abandon au Rallye de Meuse, le Rallye de la Luronne me permet de gagner mon premier rallye national. Nous récidivons à Mirecourt au Rallye de la Plaine. Puis, à Morfontaine, le succès de Daniel me permet d’afficher au compteur ma dixième victoire scratch.

2013

2013 – De nouvelles autos et une nouvelle coopération

Aux côtés d’Armando Peirera, j’ai effectué une première moitié de saison à bord de la 307 WRC puis nous avons découvert la C4 WRC.

A signaler également, une belle victoire  sur le rallye de la Vallée du Cher avec Olivier Bacle, où j’ai pu découvrir la 207 S2000. Nous roulerons de nouveau ensemble cette saison afin de défendre cette victoire et certainement pour d’autres « piges »…

Cette saison aura vu la fin d’une belle aventure avec Daniel Forès, avec la manière, en signant une belle victoire au rallye de la Meuse.

Saison2013